Ma Startup avec ou sans Board ?

On vous explique son rôle

Publié le : 05/03/2019

Grégoire Loustalet

Avocat en droit des affaires - Docteur en droit fiscal et passionné d'informatique

Vous avez lancé votre projet depuis quelques mois  ? Il est désormais temps de le rendre réel et de créer votre société. Le problème c’est que vous ne connaissez rien du tout au juridique. Vous n’avez personne pour vous aider, vous n’avez pas vraiment de temps à y consacrer et pour finir vous êtes limité financièrement.

On est là pour vous aider à y voir plus clair sur le juridique et on a décidé cette semaine de vous parler du Board.

Qu’est-ce qu’un board ?

Pour vous aider à répondre à cette question, on a décidé de vous en parler en détails.

Quelle forme prend-il ? À quoi va-t-il me servir ? Suis-je obligé d’en mettre un en place ?

Le board, ou comité en français, est un organe décisionnel mis en place pour prendre des décisions importantes pour la société. Il peut prendre plusieurs formes différentes : conseil d’administration ou conseil de surveillance, comité stratégique.

Le conseil d’administration a pour rôle de prendre les décisions de gestion de la société et de charger le Directeur général de le mettre en exécution. De son côté, le conseil de surveillance a pour rôle de contrôler le travail du président et du ou des directeurs généraux (dans les SAS) ou du directoire dans les SA.

Ces deux types de board sont très intrusifs dans la gestion de la société et s’avèrent mal adaptés aux problématiques de gouvernance des startups. C’est pour cela que nous recommandons plutôt de recourir au comité stratégique.

Contrairement aux deux autres, le comité stratégique est un et organe consultatif dont la mission est d’accompagner le ou les dirigeants dans le pilotage stratégique de sa société. Il n’intervient pas dans la gestion courante de la société. Il est normalement composé de 3 à 9 personnes qui ne font pas nécessairement partie de la société. On recommande d’avoir systématiquement un nombre impair de membres afin d’avoir toujours une majorité et d’éviter tout blocage du board.

Il est également recommandé de limiter le nombre de membres du board. En effet, plus il y a de monde au board, plus celui-ci va être difficile à diriger et plus il aura du mal à prendre des décisions.

Comment choisir les membres de votre comité stratégique ?

Sur ce point, on vous conseille déjà de prendre des profils qui sont différents. C’est-à-dire qui ne vienne pas d’une même société ou qui n’ont pas les mêmes compétences. Il faut vraiment varier les profils de vos membres, cela rendra les réunions beaucoup plus productives et vous aidera plus dans vos décisions.

Généralement, ce sont des entrepreneurs qui connaissent bien vos problématiques, certains de vos investisseurs, un professeur d’école, votre mentor qui connait bien votre projet depuis le démarrage, voire des administrateurs indépendants.

Les administrateurs indépendants sont des personnes qui se sont spécialisées dans l’accompagnement d’entreprises au sein des boards. Ils sont intéressants, car ils ont une véritable expertise de la direction d’entreprise. Cependant, étant des professionnels, il faudra les rémunérer pour leur travail.

Quand se réunit le comité ?

Sur ce point, c’est vous qui choisissez, généralement le comité stratégique se réunit une à deux fois par an, mais ça peut être plus régulier. Le calendrier n’est pas figé. Vous avez la possibilité de réunir le comité si une circonstance exceptionnelle venait à survenir, par exemple une proposition de rachat ou en cas de difficulté financière afin de mettre en place un bridge qui permettra de tenir les objectifs.

Comment mettre en place un Board ?

Si vous créez votre société, on vous conseille de prévoir un board surtout si vous envisagez de lever des fonds. En effet, le board va vous servir à organiser la prise de décision avec vos investisseurs. Tant que vous n’avez pas d’investisseur, le board restera inactif. Vous aurez la possibilité de l’activer quand cela vous paraitra nécessaire.

Si vous ne le mettez pas au départ et que vous levez des fonds, vos investisseurs peuvent vous demander d’en créer un et là, vous devrez modifier vos statuts avec l’accord de vos investisseurs. Cette situation va entraîner un accroissement de temps et de l’argent à consacrer à votre levée.

En définitive, le board est un outil puissant de gouvernance de votre société. En tant que fondateur vous devez bien comprendre que les statuts de votre société, constituent une boite à outils juridique dans laquelle vous allez pouvoir piocher au fur et à mesure du développement de votre société.

Si vous prévoyez bien vos statuts au démarrage, il vous suffit uniquement de venir déclencher ce dont vous avez besoin, sans apporter de modification.

Ainsi, bien créer ses statuts avec des professionnels vous servira toujours pour éviter d’avoir à les reprendre, donc à être facturé plusieurs fois. On ne paie pas ses statuts au nombre de mots, donc cela ne sert à rien de se restreindre. Ce qui est important c’est de créer ses statuts avec une personne qui saura bien les rédiger.

Voilà, on espère que cet article vous a éclairé sur le Board, si vous avez des questions on est toujours disponible pour vous aider.

Bonne création.